Le Meurice : Premier palace de Paris !

Situé face au jardin des Tuileries au 228 rue de Rivoli dans le premier arrondissement de Paris, le Meurice a été le premier palace de Paris. En effet, cet établissement est présent depuis 1835 ! Il était, à l’origine, destiné à accueillir la clientèle britannique qui séjournait en France.

Meurice_3

En 2007, le Palace ferme ses portes pour entamer sa rénovation afin de satisfaire les attentes de la clientèle internationale. Pour cette rénovation, Le Meurice n’a pas hésité à faire appel à Philippe Starck, célèbre designer et architecte.

« ll a su apporter une touche de modernité et un chic contemporain tout en préservant l’atmosphère d’écrin de luxe liée à l’âme de l’établissement. » – Le Meurice

Actuellement, l’hôtel possède 160 chambres toutes d’inspiration Louis XVI, ce qui donne au Palace son style XVIIIe si raffiné. Contrairement au nouveaux établissements de luxe, le Meurice conserve son son style élégant, symbole du chic à la Française et refuse de tomber dans les codes de la modernité (ambiance zen, décoration épurée,etc.).

Meurice_1

En plus de ces somptueuses chambres et suites, Le Meurice possède également un restaurant 3 étoiles dirigé par le chef mondialement connu Alain Ducasse, ainsi que le Spa Valmont très apprécié par la clientèle.

Restaurant le Meurice Alain Ducasse Salle

Spa_Valmont    Spa_Valmont_2

Crédits photos : http://www.dorchestercollection.com

Le Peninsula : Le Palace des temps modernes

Situé à deux pas de l’Arc de Triomphe et des Champs Elysées, le Peninsula fait partie des derniers Palaces à avoir conquis la capitale. Pour pouvoir s’implanter à Paris avec ses 200 chambres dont 34 suites, le Peninsula à débourser 430 millions d’euros pour 4 ans et demi de travaux.

Chambre_peninsula
Visitez ce sublime établissement grâce au reportage de Figaro TV, intitulé « The Peninsula : découvrez le dernier né des Palaces Parisiens » :

« L’échec n’est pas envisageable, ni envisagé » – Olivier Rouy, chef concierge au Peninsula

rotonde2_1074x604  pool-1-1074

Nicolas Béliard, Directeur général du Peninsula, défend son établissement comme étant celui proposant une « offre unique et spéciale sur le marché Parisien »

loiseau-blanc-terrace-1074x604

Reportage « Figaro Actu » – http://video.lefigaro.fr/ en date du 22/08/14 par Charlotte Barillon-Dennebouy et Renaud Toffier

Crédit photos et vidéos: http://paris.peninsula.com/fr/default

Quel chef pâtissier pour quel Palace ?

En cette période de fêtes, les Palaces s’allient avec de grands noms de la pâtisserie pour proposer des expériences gourmandes à leurs clients.

Je vous propose de vous faire découvrir ces « duos de choc » pâtissiers et/ou chefs étoilés & palaces que l’on trouve actuellement à Paris.

francois perret et shangri la

La bûche de Noël selon François Perret

Serez-vous capable de deviner quels palaces s’associent avec les grands maîtres pâtissiers et chefs étoilés cités ci-dessous ? (réponses disponibles à la fin de l’article).

Bonne chance !

  • François Perret  métamorphose la bûche de noël traditionnelle pour le palace Parisien qui, dans le temps, était la demeure du Prince Roland Bonaparte
  • Eric Frechon prépare actuellement les menus de Noël pour le Palace qui a pour mascotte le chat Kleopatre
  • Pierre Mathieu, chef pâtissier qui à crée son « goûter de Noël » spécialement pour les fêtes pour le Palace qui allie calme et zénitude en étant au cœur de Paris, proche de la Place Vendôme.
  • Cédric Grolet décline fruits et pâtisseries de manière surréaliste et colorée pour l’établissement qui symbolise l’art de vivre à la Française depuis 1835.
  • Christophe Michalak propose son « goûter by Michalak » pour l’établissement qui a fait parler de lui pour son « relooking réussi » en 2014

Le-Gouter-by-Michalak

François Perret pour Le Shangri-La
Eric Frechon pour Le Bristol
Pierre Mathieu pour le Mandarin Oriental
Cédric Grolet pour Le Meurice
Christophe Michalak pour le Plaza Athénée

Paris, toujours capitale du luxe ?

Paris, ville la plus visitée au monde, symbole du luxe à a Française, est une des villes préférées des nombreux visiteurs étrangers au fort pouvoir d’achat, notamment pour ses grandes maisons (Guerlain, Louis Vuiton, Dior, Chanel…) qui sont très présentes dans la capitale.

boutique-dior
Ses nombreux Palaces en font également une ville très attractive pour ces tourismes en quête de plaisir et de luxe Français.

Néanmoins, M. Jean-Claude Cathalan, (président du Comité Montaigne, association des Maisons de l’Avenue Montaigne et de la Rue François 1er), a constaté que Londres dépassait Paris en terme de visites touristiques…

Comment justifier ce phénomène ? Pourquoi la ville de Paris perd-elle des visiteurs ?

M. Cathalan évoque 2 points essentiels :

  • L’accueil Français : Attention, nous ne parlons pas ici de l’accueil dans les Palaces, qui lui se veut toujours poli et bienveillant. Nous parlons ici, de l’accueil sur le sol Français.
    Lors de leur arrivée à Paris, les touristes sont souvent déçus et même certaines fois choqués, par l’accueil qui leur est réservé. En effet, à Roissy ou Orly, les files d’attente sont interminables pour monter dans un taxi, le manque de propreté et les embouteillages nuisent à la réputation de Paris.

  • Les processus qui diffèrent entre les pays: Lors de leur escapade Parisienne, les touristes aiment généralement profiter des boutiques de luxe de Paris.
    Cependant, ces derniers sont confrontés à 2 freins: Au-delà d’un certain montant et en raison des règlements existants, les boutiques ne peuvent plus accepter les espèces, et le second frein : la fermeture des boutiques le dimanche.
    TourEiffel

Mais que le secteur du luxe se rassure, malgré les points évoqués ci-dessous, Paris reste une ville incontournable pour les touristes.

Paris restera toujours la ville lumière, qui fait tant rêver nos voisins Européens et Etrangers !

Opération de communication pour les fêtes : l’exemple du Royal Monceau associé à Pierre Hermé

AH12_MOGADOR_MAC_AMBIANCE760x374-510

A l’occasion des fêtes de fin d’années, le Palace de l’avenue Hoche décide de collaborer avec Pierre Hermé, célèbre pâtisser, connu dans le monde entier pour ces macarons, chocolats et autres friandises sucrées.

En s’associant avec Pierre Hermé, le Palace souhaite créer une expérience gourmande et raffinée autour du chocolat.
Ainsi, le chocolatier propose aux clients du Royal Monceau diverses créations revisitées.

Boisson, crème, mousse, glace ou encore sablé, vous trouverez le chocolat sous toutes ses formes ! De quoi régaler l’ensemble des gourmets du Palace.

« J’aime l’idée de partager mon univers dans lequel le cacao est roi » – Pierre Hermé

Une fois de plus, le Royal Monceau prouve qu’il est une référence en matière de plaisir, de raffinement mais aussi de service. En effet, avec cet appel à la gourmandise, le Palace surprend ses clients, avec une prestation originale et élégante qui s’accorde parfaitement avec la période des fêtes.

http://www.leroyalmonceau.com/

images

Peut-on vraiment parler d’une guerre entre Palace ?

Le blog l’a souvent souligné, il existe une concurrence féroce entre les différents Palaces.
Chacun mise sur sa valeur ajoutée pour se différencier et pour fidéliser ses clients.
Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que les différents acteurs se disputent une clientèle privilégiée, sur un marché relativement restreint (peu de palaces, concentrés sur quelques villes Françaises…).

La majorité des directeurs d’établissements refusent pourtant, de parler de « guerre » entre les différents hôtels.

Dans cette même logique, Gabriel Matar, expert de l’hôtellerie Parisienne, souligne le fait qu’il n’y a pas de surcapacités, ni risque de guerre des palaces, bien qu’à Paris le marché des Palaces soit très concentré par rapport aux autres grandes capitales (Londres, New-York ou encore Berlin).

Article rédigé à partir de l’interview de Gabriel Matar par Christophe Palierse pour lesechos.fr

Interview complète à retrouver ici : http://www.lesechos.fr/31/07/2014/lesechos.fr/0203678442970_gabriel-matar—–il-n-y-a-pas-de-risque-de-guerre-des-palaces–.htm

Pas de crise pour les Palaces Parisiens

Ce reportage traite des codes de l’hôtellerie de luxe et compare les anciens et nouveaux palaces Parisiens.
Vous découvrez ainsi, Matthias Terretaz, Directeur du Shangri-La, qui présentera sa plus belle suite.

Puis, retrouvez à la fin du documentaire, une courte analyse sur la nécessité pour les anciens Palaces d’entamer des travaux pour s’adapter au marché et aux nouveaux codes de l’hôtellerie de luxe.

Reportage diffusé lors du journal de 20h00 en date du 20/08/13 –Réalisé par Clémence De La Baume, Julien Ababsa et Julien Pelletier – http://www.france2.fr

Le Bristol : La référence de l’art de vivre à la Française

Au 112 de la rue Saint-Honoré, se niche Le Bristol, établissement de luxe depuis 1758 ! Ces portes renferment 188 chambres dont 92 sublimes suites.

hotel-bristol-paris-suite-royale

En plus de ces somptueuses chambres, le Bristol dispose du plus grand jardin des Palaces Parisiens (1200 m2), mais également d’une piscine ayant vue sur Paris et ses monuments.

le-bristol-paris_home    Piscine_Bristol

Les clients apprécient également le restaurant gastronomique Epicure dirigé par le chef Eric Frechon, qui vient d’être élu « Meilleur Restaurant d’Hôtel du Monde » par le célèbre site internet dédié à la gastronomie, The Daily Meal !

Bristol_4  bRISTOL_3


Signe distinctif :
Le Bristol a pour mascottes deux chats persans de Birmanie : Kléopatre et Fa-Raon, qui déambulent dans le Palace à leurs guises. En plus d’amuser la clientèle, ces deux félins apportent un esprit familial au Palace. Ainsi, les hôtes se sentent un peu « comme à la maison ».

Fa-raon1     kleopatre

« Le chat se marie bien avec l’esprit du Bristol qui se veut un palace familial et non une grande chaîne internationale » – Didier Le Calvez, PDG du Bristol

Le Royal monceau, l’art contemporain sublimé au cœur des plus belles avenues Parisiennes

.RMDevanture

Une salle de cinéma, un centre de bien-être Clarins, un jardin, une galerie d’art, une bibliothèque, un restaurant étoilé, un bar lounge et 149 chambres, suites et appartements, voici l’offre émise par le Palace « Royal Monceau ».

En plein cœur de Paris, au croisement des plus belles avenues Parisiennes : situé avenue Hoche à deux pas des Champs-Elysées, de l’Arc de Triomphe et du Parc Monceau, Le Royal Monceau permet à ses hôtes de vivre Paris !

LeRoyalMonceauRafflesParis-Spa960x374v6ENG-601

 

LeRoyalMonceauRafflesParis-Terrace960x374v2ENG-605

Après une fermeture pour rénovation en 2008, le Royal Monceau rouvre ses portes, et se positionne comme le palace « artiste ».
En effet, les artistes, célébrités, et intellectuels ont fait de cet établissement, leur nouveau lieu de rendez-vous. Et cela peut notamment s’expliquer par le fait que l’hôtel propose divers espaces liés à la culture et à l’art.
Nous pouvons effectivement citer:
– L’espace d’exposition « Art District », dédié à des expositions inédites
– « La librairie des Arts » dédié à l’art contemporain

A noter également, que les différente chambres et suites du Palace renferment une collection d’art privé d’exception.

Le Royal Monceau a construit son image de marque sur sa valeur ajoutée à savoir l’art contemporain et cela semble être en totale adéquation avec les désirs de la clientèle, qui parle du Palace, comme un lieu « magique » (avis recueillies grâce au site d’avis consommateurs)

Photos : http://www.leroyalmonceau.com/

PORTRAIT : Laurence Bloch, directrice du Plaza Athénée

A 44 ans, Laurence Bloch dirige l’un des Palaces les plus célèbres de Paris : Le Plaza Athénée.

Depuis ces études, Laurence Bloch baigne dans l’univers hôtelier, d’abord « cost contrôleuse » dans un grand hôtel Parisien, elle devient Directrice du Plaza Athénée en 2004. Depuis, elle s’est fixé l’objectif ambitieux d’augmenter la rentabilité de l’établissement tout en conservant son statut de Palace n°1 et en veillant à ce que l’équilibre entre l’intérêt des actionnaires, celui des clients et celui des employés soit préservé.

A l’aide d’une équipe de 9 personnes qui forment « un comité exécutif », elle manage l’ensemble du personnel (550 personnes) dans les différents services de l’hôtel. Toutes les décisions sont prises rapidement afin d’être pertinentes et efficaces.

« Je suis là pour donner confiance au personnel, qu’il s’agisse des membres du comité exécutif, des 35 chefs de service ou des autres employés. »

Pour cela, Laurence Bloch accorde du temps à l’ensemble de ces employés en les accueillant dans le cadre de séance d’échanges et de motivation.

plaza-athénée

Concernant la clientèle du Palace, aucunes règles précises ne sont imposées. La directrice accueille en personne les clients qu’elle connaît ou apprécie et plus largement, met tout en œuvre pour satisfaire l’ensemble des clients de l’hôtel.

Enfin, Laurence Bloch souligne l’humilité et l’énergie que requiert ce métier de directrice.

Article rédigé grâce à l’interview réalisée par Patricia Holl pour www.letudiant.fr – A retrouver ici :

http://www.letudiant.fr/metiers/metiers—portraits-de-pros/laurence-bloch-directrice-du-plaza-athenee-jinstalle-ce-palace-dans-le-futur-18124.html

Découvrez Laurence Bloch, lors d’une interview pour « Made In Paris » émission diffuée sur BFM Business :